Deuxième mois

Voilà deux mois que je suis devenue maman pour la troisième fois.

Deux mois que nous sommes ensemble et que nous apprenons à vivre côtes à côtes.

Ce n’est pas facile, ce n’est pas évident. Deux mois de vie et si peu de temps passé à la maison.

J’ai essayé de poser les mots plusieurs fois sur ce que je ressens, sur ce que l’on a vécu. Mais tout les articles sont restés des brouillons. J’ai eu beaucoup de difficultés face à tout ça. Alors oui une hospitalisation il y en a plein qui le vivent, mes enfants vont mieux, et il y a pire dans la vie. Mais pour moi l’hospitalisation de mes enfants c’est quelque chose de dur à gérer. Ça dépasse les limites de ce que je peux gérer et encaisser. Je me suis raccrochée au fait qu’aujourd’hui ils allaient mieux et que l’on a dépassé cette mauvaise période, ce mauvais mois. Mais faut le dire. Quand je suis sortie des urgences sans mon fils, juste avec mes filles j’ai pensé que l’on m’avait jeté un mauvais sort. Je suis sortie, j’ai composé le numéro de mes parents parce qu’à ce moment là, c’est de leur mots dont j’avais besoin. Et puis ça a été. J’ai relevé la tête et on a traversé cette mauvaise période.

Je commence enfin à profiter des joies de la maternité. Mais je garde cette impression que je n’ai encore pas pu profiter pleinement de la naissance de mon bébé et des joies de la nouveauté. J’ai l’impression de ne pas encore pouvoir me donner à 100% parce que je suis toujours fatiguée. Depuis tout ça je n’arrive pas à récupérer. Je ne récupère même pas du tout. Je dois être présente sur tout les fronts. J’arrive enfin à relâcher la pression de temps en temps, ce qui de loin, me sauve la vie. J’ai trouvé aussi une organisation avec les enfants.

Je crois que ce qui a été le plus dur c’est de vivre tout ça aussi vite.

Et puis nous voilà déjà mi-mai. Ma grande fille a 6 ans déjà, mon fils lui 3 ans.

Ils grandissent et bien trop vite à mon sens. Mon fils est un grand garçon, il parle de mieux en mieux, il est capricieux aussi. Enfin capricieux … Non… , il joue de sa position d’avant dernier et de seul garçon dans la famille. C’est le petit prince de maman. Mais ce n’est pas difficile à vivre. Les enfants sont relativement cool. On m’avait dit tu verras se sera dur, j’espère que t’es prête parce que ça va pas être de la rigolade … Finalement pour le moment ça va.

Ma fille a 2 mois déjà et au moment même où j’écris, elle dort là à côté de moi après avoir rigoler pendant 5 bonnes minutes parce qu’elle me regardait. Elle grandit bien trop vite. 2 mois déjà. Sérieusement. Je ne vois pas le temps passé. Elle rigole, elle sourit, elle me câline, elle reconnait son prénom et se bidonne quand ses frère et soeur sont là.

Je m’inquiète pour elle constamment. Depuis qu’on est sorti de l’hôpital, je m’inquiète. Je m’inquiète h24. Au moindre petit truc mon coeur se met à battre très fort dès qu’elle tousse où qu’elle ne se réveille pas à l’heure habituelle, la nuit aussi je me réveille environ toutes les heures, voir toute les deux heures pour vérifier qu’elle respire bien. Comme elle fait de méga nuit je suis encore plus craintive.

Nous sommes en mai

Cette jolie petite puce a deux mois,

Elle met encore du 1 mois, on commence doucement le 3 mois,

Elle rigole tout le temps,

Elle gazouille,

Elle tient sa tête,

Elle commence à avancer quand elle est sur le ventre,

Elle dort de 21h à 6h voir 8h du matin certains jours.

Et moi, je suis une maman gaga…

Deux mois – Liinekhally

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

17 − 4 =