maternité

Avoir un enfant, quand l’envie ne va que dans un sens

4 janvier 2020

Comment confronter ses envies et trouver le juste milieu dans un couple quand l’un à envie d’un enfant mais pas l’autre ? Comment faire pour que le couple n’éclate pas ? 

Nous y sommes confronté et plusieurs amies aussi. Je me retrouve là, aujourd’hui, à me dire que peut-être un quatrième enfant ne serait pas de refus. Le dernier pour la route qui serait vraiment le tout dernier puisque plus d’enfant ne m’a jamais effleuré l’esprit finalement. Ça a toujours été quatre pas plus. Je n’ai jamais rêvé ou souhaité en avoir plus.

En ce début d’année 2020, La discussion est venue sur la table parce que oui un bébé pour Novembre 2020 ne m’aurait pas déplu et j’avoue que ce qui a été dit m’a blessé au plus profond de moi. Je ne suis plus du genre à me laisser abattre, pourtant là je reste vraiment marquée. Je pense avoir la quasi totalité des arguments de mon côté et ce n’est pas comme si c’était le premier on ne part pas de zéro puisque l’on a tout. Mais pour lui c’est catégorique il ne veut pas.

J’ai retourné tout ça dans ma tête un certains nombre de fois, j’en ai parlé avec une amie très proche et finalement je me rends compte que rien ne justifie que je passe outre mes envies et mon idéal de vie mais au final rien ne justifie que lui ne passe au dessus de ce non-désir non plus. Le simple fait qu’il ne soit pas en phase avec moi m’a fait retombé de mon nuage comme on dit. Ca faisait déjà un certains nombre de jours que j’en avais gros sur la patate à cause de comportements, de mots et de non-mots aussi disons le, j’étais passé au dessus parce que j’ai appris au fil du temps à faire avec sinon je me bouffe la santé (ou je le renvoie a coup de pompe chez sa mère au choix ^_^) et finalement ca a été un peu la goutte d’eau, c’est comme si tout était retombé comme un soufflet. Je ne sais pas comment expliquer ce que je ressens. C’est comme si on m’avait plaqué enfaite, j’ai le coeur qui fait boum et la gorge serrée parce que je me sens comme brisée c’est étrange de ressentir un mal si fort. L’impression qu’on piétine une partie de moi, je n’avais jamais ressenti ça comme ça. C’est donc ma dernière chance d’être maman et de ressentir les maux de grossesse, de ressentir le bonheur de mettre au monde et on vient de briser mon rêve. Et je ne sais plus comment réagir. Je ne veux absolument pas dire non a ce que je veux parce que pendant bien longtemps j’ai du me plier aux exigences des autres.

Je sais en plus que plus tard je ne pourrais plus. Ma santé décline et plus tard il n’y aura pas de bébé, pas d’espoir, pas de vie comme ça.

Alors aujourd’hui, après douze ans de couple, je me demande comment tenir le coup et comment ne pas tout faire éclater pour un idéal qui a mon sens et très important. Comment tenir le choc face à nos divergences d’opinions et à nos idéaux de vie bien trop différents parce que finalement c’est bien ça le soucis. Plus nous vieillissons plus nous nous éloignons de l’idéal de vie commun que nous avions. Je l’aime à en mourir, mais ça, cette envie, cet idéal très réfléchis au milieu des différences qui s’installent au fil des années, c’est peut-être la goutte d’eau qui fera tout basculer.

Je ne sais plus. Ma vie me plait, je suis heureuse, je l’aime plus que tout mais y a des choses que l’on ne contrôle pas et qu’on ne peut pas balayer comme ça …

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *