Coronavirus | Lifestyle

Le jour où nous sommes passés en confinement ..

16 mars 2020

Nous sommes le lundi 16 mars, et le confinement a commencé.

Je ne suis pas ravie de jouer les profs, mais cest pour la bonne cause il parait. C’est assez compliqué de garder le cap et surtout de les garder concentrés quand il y a une petite soeur de deux ans à côté et que l’on est a la maison. Ce n’est pas du tout la même ambiance qu’à l’école finalement.

D’un autre côté je suis soulagée de ne pas avoir à sortir, ni d’envoyer mes enfants à l’école puisque dans l’école de nos enfants il y a une famille infectée. Je leur souhaite d’ailleurs tout le courage du monde.
…. Je reste perplexe.

Je fais partie des personnes très insouciantes qui pensaient que tout ça n’était qu’une mascarade. Parce que soyons censés, et honnêtes, quand ça arrive on a du mal à croire qu’on va en arriver à de telles extrémités. On a jamais connu ça finalement , du haut de mes presque 29 ans, jamais je n’ai vu une telle crise, une telle situation. J’admets que j’ai vraiment sous-évalué les choses.

Alors comme l’école a été stoppé, nous avons pris la relève, on a une chance c’est que je suis à la maison actuellement et que je suis les acquisitions de très près. Je ne suis donc pas perdue. Le seul hic, c’est de devoir se transformer en prof d’un jour, dans un environnement pas neutre du tout, enfaite il faut gérer ce que l’on gère d’habitude en ajoutant l’école. Il faut avoir le nez partout en même temps. Et je crois qu’après cet épisode difficile nous bénirons les professeurs , qui nous enlèvent une sacrée grosse épine du pied. Moi qui voulait passer en IEF, j’avoue qu’après une demi journée il n’y a plus moyen ^^

Bref j’ai vu pas mal d’idées chez les autres afin d’aménager au mieux l’espace a la maison, nous avons donc mis bureaux dans la salle à manger, comme ça en cas de repas et autre je garde un oeil, et un bureau pour mon mari dans la chambre afin qu’il puisse être au calme quand il sera en télé travail…

Et bien oui, il n’y ait toujours pas. un cas déclaré il y a environ deux semaines, fréquentant la cantine, ils ont attendu jusque là avant de fermer la cantine, on ne lui a annoncé qu’hier soir cette fermeture donc, hier soir à 18h j’ai du préparer un plat supplémentaire en catastrophe afin que mon mari puisse quand même manger au bureau. Il est actuellement 11h50, Il est toujours au bureau, il n’est toujours pas en télétravail et il me disait qu’il se sentait bien seul sur les routes, il avait l’impression d’être le seul à travailler encore. C’est un peu ça mon chéri enfaite … ^^

EDIT: On m’annonce deux autres cas à proximité de mon mari, et toujours aucune décision prise par ses employeurs.. je suis dépitée…

Ça mouline… entre ça et le fait que les gens font vraiment n’importe quoi à mon sens. On est franchement pas sorti du sable comme dirait l’autre. Je suis là à espérer que ça se finisse j’en peux déjà plus de trembler à chaque toux, à chaque maux de gorge, à chaque nausée, chaque mal de tête, chaque douleurs musculaire parce que sincèrement c’était pas le meilleur des moments pour moi nous l’avons découvert il y a quelques semaines. Les suivis hospitaliers sont chamboulés, on ne sait pas comment ça va se passer. c’est vachement stressant quand on doit être surveillée intensivement.

Je ne sais pas comment ça se passe chez vous, mais je vous en supplie ne jouez pas a la roulette russe avec la vie des autres, avec la vie des gens comme moi, fragilisés, on ne doit pas s’arrêter de vivre je suis totalement d’accord mais on se doit de protéger les autres quoiqu’il arrive.. Imaginez que quelqu’un pense comme vous, qui êtes en mode no stress je vais pas m’arrêter de vivre, et qu’elle contamine vos grands parents, vos amis ou qui sais-je encore autour de vous et que vous perdez cette personne..? Est ce que vous accepteriez cela ? Est ce que vous trouveriez ça normal qu’une personne transmette « la mort » sans remord juste parce qu’elle a la soif de vivre et n’y croit pas du tout ?!

Pensez y, pour une fois qu’on vous dit que restez chez soi sauve des vies , faites le, il y a tellement à faire, des activités, des films, des discussions, des jeux, téléphoner, trier des photos ou désencombrer votre logement, réaménager .. je ne sais pas faites ce qu’il vous plait, profiter de ne pas avoir d’obligations.. On le souhaite et on s’en plaint tellement quand on travaille, on dit qu’on a jamais le temps de rien, alors là c’est le moment, vous avez le temps de tout, et surtout le temps de sauvez des vies ..

Rendez-vous sur Hellocoton !

Continue Reading