Lifestyle | maternité

Quand la surprise s’invite dans nos vies..

29 mars 2020

Et voilà…

J’avais arrêté ma pilule pour des problèmes liés à celle-ci entre autres. On avait parlé d’avoir un quatrième mais pas tout de suite. Disons que j’en avais très envie au départ, mais je me suis vite rendue compte que ça ne le ferait pas. J’avais enfin, depuis 8 ans que je suis maman, découvert ce qu’était la liberté. Les sorties pour boire un verre avec les copines, les courses seule, les sorties shopping, ou les sorties médecin seule aussi et puis les restaus en couple, la baby-sitter que je bénis à chaque fois qu’elle vient ^^ … ça avait son importance. Donc avoir un quatrième n’était pas pensable. C’était convenu, un jour peut-être mais pas de suite. On a repris le cours de notre vie.

Et puis courant février, je ne sais pas. Une sensation bizarre. On ne voulait pas tellement y croire. Je ne me suis pas inquiétée, j’ai arrêté la pilule un moment, puis reprise, le médecin m’a expliqué que ça pouvait quelque peu chambouler tout le fonctionnement donc No Stress. Mais c’est vrai que les signes étaient plutôt évidents. Voilà des jours que j’étais malade, pas à l’aise avec moi-même. Je me disais que ce n’était peut-être que du surmenage, le quotidien qui était trop speed, et le fait de la charge mentale aussi. Mais d’autres signes sont apparus. Des nausées par ci, des maux de têtes par-là, des fringales aussi… J’ai fais plusieurs tests de grossesse tous bien Négatifs. Soulagement.

Un matin, des sensations plus fortes, j’en parle à mon mari, qui de suite me dit qu’il connait mon état quand je suis enceinte et qu’il est certain que c’est ça. C’est vrai, il a raison, quand je suis enceinte, et ça s’est confirmé pour mes trois, dès la première semaine j’ai changé de comportement. Pour mes filles j’étais plutôt guillerette, la vie en rose, tout va bien, en forme, fatigue mais pas extrême, émotion puissance mille et sérénité. En revanche pour mon garçon j’étais tellement émotive, je pleurais pour un oui ou pour un non. Il m’est même arrivé de pleurer parce que mon mari quand il allait faire les courses, ne trouvait pas de fruits qui me faisait envie. C’était dramatique. Je pleurais au moindre petit chamboulement, au moindre petit truc qui me déplaisait. J’étais fatiguée dès le départ, une fatigue telle que le matin était un supplice pour moi, je me traînais, je me sentais lourde, irritabilité, stress, j’étais anxieuse avant les rendez-vous, une catastrophe. C’est ce que je ressentais depuis plusieurs jours à nouveau et On était d’accord quelque chose ne tournait pas rond.

Je décide d’appeler mon médecin. Il décide de passer me voir à la maison dans la matinée. Il est donc venu. On s’est installé comme d’habitude. Je lui expose mes craintes. Il me demande si je suis sure, et si ça ne pourrait pas être autre chose. Je lui explique que certains symptômes je ne les ai jamais eus en dehors d’une grossesse. Je lui dis que Du coup je voudrais tout de même vérifier. Il me fait une ordonnance, et comme il a confiance en mon jugement, il sait que je me trompe rarement même pour les enfants, il me propose d’arrêter le contraceptif de suite au cas où, afin que ça ne fasse pas de mal si fœtus il y avait. J’accepte, et on décide de s’en tenir à ça, et surtout de se tenir informé pour voir ce que l’on fait.

L’après-midi, je dépose les enfants à l’école. Je vais à la pharmacie en même temps qu’au laboratoire. J’achète un énième test de grossesse, j’en prends un deuxième d’une autre marque dans le doute. Je rentre je refais un test et toujours négatif… enfin le doute s’installe. J’ai eu une ligne qui est apparue puis disparue en séchant je me dis que ce n’est pas possible, ça me joue des tours. Je décide d’en rester là et d’attendre les résultats du laboratoire.

Il est exactement 19h37 ce jour-là, quand mon téléphone sonne pour m’indiquer un mail. C’était le laboratoire. Ils m’indiquent très clairement :

elegant-story.com

C’était clair, c’était net. On ne pouvait plus du tout se dire que c’était autre chose. Je ne sais pas pourquoi le lendemain matin j’ai tout de même fait un test de grossesse, celui qui me restait.

Et là, Positif ++.

video-1583499385

Ce bébé n’était pas attendu de suite. Mais après en avoir parler et avoir retourné la situation dans tous les sens on est d’accord tous les deux, s’il est arrivé c’est que c’était maintenant. Nous avons une bonne situation financière, on a encore toute la puériculture de notre dernière aussi alors le choix s’est imposé de lui-même et Nous avons donc décidé de mener cette grossesse à terme et de laisser venir les choses d’elles-mêmes.

Je ne dis pas que je n’ai pas peur, que j’ai confiance, parce que ce n’est pas vrai. J’ai très peur. Quatre enfants est un peu fou, un peu inespéré aussi surtout quand on ne devait pas en avoir un seul au début.

Nous avons décidé de ne pas faire d’annonce officielle, juste de profiter pour nous. On n’a pas envie de subir les autres alors on se le garde et on vit les choses à deux cents pour cent. Ce sera notre tout dernier bébé, le vraiment tout dernier et j’ai envie de le vivre pour moi, pour nous.

Nous avons eu notre première échographie récemment. La date de naissance reste incertaine on devra attendre la prochaine échographie. Tout ce dont nous sommes sure c’est que bébé arrivera en Novembre.

Il ne reste plus qu’à espérer que tout aille bien, jusqu’au bout je crois…  

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *