Humeur | Lifestyle

32 semaines

11 septembre 2020

32 semaines que je suis enceinte. Les changements vont bon train dans notre vie. Et je crois que c’est très bien comme ça.

Nous préparons l’arrivée de notre bébé avec enthousiasme. Le papa est très investi même si je crois qu’il vit très mal les choses. Ce n’est en rien à cause du bébé, c’est plus à cause de la période covid. Avec les risques sanitaire le suivi est compliqué, il ne peut pas assister aux rendez vous et n’en a d’ailleurs fait aucun. Même pas une seule échographie. Et je crois que ça le chagrine. Lui qui est si investi avec les enfants tout ça le perturbe, c’est presque irréel. Et je le comprends tout à fait. Il achète parfois des choses pour le bébé, on en parle mais c’est encore abstrait.

De mon côté j’ai eu pas mal de déboires, entre la dent de sagesse et les divers problèmes liés à la grossesse et à ma maladie, j’ai eu besoin de beaucoup de repos. Pendant presque 2 mois je n’ai pas pris le volant, mon mari me conduisait quand j’avais rendez vous, et sortir n’était pas ma priorité, d’ailleurs ça ne l’est toujours pas. Si je peux rester a la maison je le fais avec plaisir, je n’ai ni le coeur a sortir, ni le coeur à voir les gens. C’est ma période rentrée comme chaque année j’ai le même soucis, et ça passera quand l’automne et l’hiver pointeront leur nez.

Et oui ça a été la rentrée, une rentrée qui s’est très bien passée, mon mari est, en plus, souvent là. Il assure donc beaucoup plus l’école et les réunions que moi. Les enfants sont ravis, enfin presque. Au bout de trois jours, mon fils était malade, fièvre, nez pris, aphone, toux .. J’ai du l’emmener en urgence chez le medecin. Une très grosse rhino-pharyngite qui a mal évolué, ils étaient énormément d’absent en classe d’ailleurs. Il y a eu pas mal de test PCR effectués. On est passé à la trappe, le medecin pensait qu’il n’était pas nécessaire d’infliger cela à mon garçon parce qu’à 5 ans, le traumatisme peut etre grand du coup elle m’a demandé en contrepartie de le garder à la maison jusqu’à ce que ca aille mieux et si dans une semaine ça ne va pas on verra pour passer le test. Donc cette semaine a été plus calme parce que ma grande peut aller à l’école seule et rentrer seule. Pratique en somme. Les deux plus jeunes sont donc malade et restent avec moi pour le moment.

Le bon côté de cette reprise c’est que ça y est nous changeons de voiture à nouveau. Enfin la dernière que l’on a acheté en octobre dernier nous la gardons, c’est l’ancienne qui s’en va. Et nous nous faisons livrer notre nouveau véhicule prochainement. C’était mon rêve et j’étais pas sure de le réaliser un jour mais ça y est. Ça s’est fait par hasard. Une histoire comme je les aime. Je surfais sur le net comme je fais régulièrement. Nous savions qu’il fallait commencer à regarder pour notre nouveau véhicule dans les mois à venir et si possible avant la naissance du bébé, Comme tout les matin, pendant que je bois mon café je surfe sur les sites des concessionnaires, je compare, je regarde, je regarde les options, je demande l’avis de mon mari, il me dit ce qu’il en pense. Et je suis finalement tombée sur un véhicule qui me plaisait pas mal, c’était le véhicule de mes rêves, celui que je convoitais depuis 2 ans. Faute de moyen et ayant d’autre projets important à réaliser nous avions reculé le projet a plusieurs années. Cette annonce a été mon coup de coeur. Un célèbre concessionnaire mais qui se trouvait à deux heures de route de chez nous. Mon mari était réticent. Je lui explique que je vais prendre contact avec le concessionnaire que ça n’engage pas, juste pour voir. Je discute donc avec le vendeur qui me répond très vite, et plus on en parle plus je la veux, c’est son boulot, il sait y faire, mais le véhicule me plait vraiment c’est LA voiture que je veux ! Mon mari me dit que ça lui semble cher pour le modèle en question, voyant que j’étais vraiment en extase devant le modèle il me dit que si j’arrive à faire passer la voiture sous un certain montant avec la reprise de son véhicule actuel et en négociant sur le prix du nouveau il acceptait de la voir et d’y réfléchir. J’ai négocié presque une semaine avec le vendeur. Négociations serrées. Mais en définitif, le samedi qui a suivi nous étions sur la route pour aller la voir.

Arrivés sur place, elle était là, et moi j’étais conquise quand je me suis installée au volant et que je l’ai essayé. Mon mari ne l’a pas été de suite, c’est une fois en avoir fait le tour, avoir été au volant et à la reprise des négociations qu’il a aimé et s’est décidé, et …. On a signé l’acte d’achat le jour même ! Faut dire que pour mon ancien véhicule ça a été un peu la même chose, sauf que c’était lui qui l’avait vu. Moi je refusais le monospace. Le bébé n’était pas prévu, je voulais une voiture de style berline 5 places et plutôt jeune parce que bon j’ai que 29 ans et je trouvais que les monospaces ça faisaient vieillot. Ma première voiture je voulais qu’elle fasse pas trop maman non plus ^^ Et puis il l’a vu, on a été la voir ensemble, j’étais pas emballée, mais j’avais besoin d’une voiture avant l’hiver donc oui pourquoi pas, je l’ai laissé libre, je savais que quelques années plus tard on changerait, c’était prévu de toute façon alors en attendant …

Finalement, je l’ai bien aimé mon C4, on a avalé pas mal de kilomètres ensemble, je l’ai aussi pas mal customisé pour qu’il fasse pas trop vieillot, il m’a permis les sorties entre copine, les sorties en tête à tête avec les enfants, ( non pas les têtes à têtes avec mon mari parce que du coup on prenait sa voiture qui fait beaucoup plus jeune couple que famille nombreuse ^_^) , les allers retours à l’hôpital ou chez le medecin en urgence et même de sauver mon mari .. mais à côté de la nouvelle … Y a pas photo .. La conduite est souple moins brut que le C4, on ne sent absolument pas le poids du véhicule, le mode sport est juste à tomber, il se conduit tout seul comparé à notre (bien aimé) dinosaure et le confort est vraiment au rendez vous. Il est super modulable, agréable. Je n’ai qu’une hâte c’est de le récupérer maintenant d’ailleurs je crois que mes enfants et mon mari aussi !

Un indice ?

Le moteur rugit comme un lion … 😀

Rendez-vous sur Hellocoton !

Continue Reading

Humeur | Lifestyle | maternité

Fille ou Garçon ?!

28 mai 2020

La grossesse, pour beaucoup, c’est des questionnements notamment celle du sexe de bébé. Il n’y a pas une journée ou je n’entends pas cette question « Est ce que tu sais ce que c’est ? ». Même des personnes qui en temps normal ne nous parle jamais ou plus et qui subitement se rappelle qu’on existe (j’avoue que ça me rend un peu fébrile à chaque fois). Cette question j’avoue que je ne la supporte plus. Je ne dis rien, je laisse, je ne réponds pas ou je dis que je ne veux pas en parler. Les gens ne le font finalement pas exprès. C’est de la curiosité je pense. Je sais qu’ensuite viendra le moment des prénoms.

Nous c’est simple, on ne révèle rien quand on en a pas envie. On laisse traîner. On dit qu’on ne sait pas, on dit qu’on ne veut pas en parler. C’est ce qui s’est passé pour ma dernière notamment. On a parlé de la grossesse qu’aux environs du 6eme Ou 7eme mois, et pour le sexe on a rien dit jusqu’à une semaine après la naissance … On a juste éviter les questions et ignoré. Quand je recevais des textos ou des messages privés je ne répondais pas.

Certains prennent ça pour de l’égoisme, mais finalement c’est notre vie, moi je prends ça pour quelque chose de malsain, il faut avouer que le sexe de notre enfant ne regarde que nous, nos choix prénom etc, vis a vis de cette enfant, ne regarde que nous. Nous en avions parlé à l’époque à nos amis parce qu’ils étaient h24 avec nous et qu’on a vécu ça à 200% ensemble. Mais nous n’éprouvons pas le besoin de nous étendre avec tout le monde. Et je pense que pour ce dernier bébé se sera la même chose.

Je poste beaucoup sur instagram, et les gens qui me suivent le sauront selon ce que je publie, mais sinon nous n’en parlerons pas. Mon mari lui c’est plus le « pas envie de s’étaler » sur notre existence, moi c’est plus le fait qu’en dehors du bébé si on se préoccupe pas de nous je ne vois pas en quoi le fait d’avoir un bébé changerait quelque chose, c’est de la curiosité mal placée pour moi. Je pense, après tout ce que l’on a vécu vis à vis de notre vie sociale, qu’il est nécessaire de savoir quand s’abstenir, et les grossesses en font parti.

Alors, normalement, si tout se passe bien, nous le saurons fin mai, mais sans certitude. On espère en tout cas. On demande toujours aux futurs parents ce qu’ils préfèrent. C’est drôle comme question. Comme finalement on ne choisit pas, je trouve que c’est complètement fou de demander aux gens ce qu’ils préféreraient avoir. Pour moi, Un bébé en bonne santé me semble être la meilleure réponse.. ^^ Cela étant dit, même si on se fout du sexe avec mon mari, après en avoir longuement discuter, mon mari aimerait un deuxième garçon et je me dis que pour équilibrer les choses ne pas avoir un garçon entouré que de fille se serait bien d’avoir un 50/50. deux filles, deux garçons.

Je reste quand même positive, je crois que je me fous de savoir si c’est garçon ou fille, le principal étant que ce bébé grandit bien d’une part, et de deux que je mène ma grossesse a terme. C’est vraiment ma priorité en ce moment. Et finalement je crois qu’il faut se laisser porter par la vie et prendre les choses comme elles sont et seront.

Edit 09.06.2020 :

Nous savons ce que c’est … <3

Rendez-vous sur Hellocoton !

Continue Reading